4 Continents, 22 Pays, 31 Origines...

Caractère du café

Les caféiers poussent dans la ceinture équatoriale, tout autour de notre planète, en Amérique, Afrique, Asie et Océanie.

Le climat a un impact très important sur les caféiers qui se développent de façon optimale à l’abri du soleil et du vent. La plupart des plantations que nous sélectionnons sont protégées par des arbres de couverture offrant l’ombre nécessaire aux caféiers pour une maturation lente des cerises, permettant ainsi le développement d’un café plus aromatique.

Les meilleurs Arabica viennent de plantations aux conditions optimales : altitude très élevée (pas moins de 1200 mètres), plantation ombragée, températures modérées...

Le café dans tous ses états

Espèces botaniques de café

Il existe plus de 60 variétés de café avec deux principales espèces cultivées dans le monde : le Coffea Arabica et le Coffea Canaphora Robusta.

L’Arabica représente 70% de la production mondiale. Il pousse entre 600 et 2000 mètres d’altitude principalement en Amérique et en Afrique. L’Arabica est un café délicat, finement aromatique. Les Arabica de haute altitude sont les plus recherchés car ils sont plus fins et plus parfumés.

Le café dans tous ses états

Le Robusta représente quant à lui environ 30% de la production mondiale. Il pousse à de faibles altitudes, inférieures à 600 mètres, principalement en Afrique et en Asie. Le robusta est un café puissant et corsé. Il est plus chargé en caféine que l’Arabica.

Le café dans tous ses états

Terroir

La situation géographique de la plantation influe beaucoup sur le caractère du café. Les conditions climatiques, la pluviométrie, l’orientation de la plantation, l’ensoleillement… sont autant d’éléments à étudier pour sélectionner les meilleurs cafés. La nature du sol et sa composition (volcanique, calcaire, argileux…) sont aussi des éléments déterminants dans les qualités sensorielles du café, sans oublier l’altitude. En effet, plus l’altitude de la plantation est élevée plus le fruit viendra lentement à maturité et plus le café sera aromatique. Avec l’altitude, le grain gagne en densité, en matière organique, puisque la pulpe chargée en sucres et acides aminés enveloppera plus longtemps le grain de café qui, une fois torréfié subtilement, va développer ses arômes. L’altitude et la terre développent aussi l’acidité du café et lors d’une torréfaction finement adaptée aux grains cette acidité va magnifier la fraîcheur du café et sa persistance en bouche.